Vous êtes ici : Accueil » Histoire et patrimoine » Les grands moments historiques » 945 : la première bataille de Varaville

945 : la première bataille de Varaville

Dessin de l’Abbé Chrétien

En 936, à la mort de Raoul, la couronne des francs revient à Louis IV, fils de Charles le Simple, roi déchu et exilé en Angleterre. Il rêve de reprendre à Guillaume longue épée (le fils de Rollon) les territoires acquis pour le prix du ralliement de Rollon. La mort de Guillaume longue épée en 943 et l’accession au trône du duc Richard âgé seulement de 12 ans lui en donnent l’occasion.

 

Selon Guillaume de Jumièges, en 940 Harald Ier Blatand du Danemark (910-985), chassé du Danemark par ses fils, trouve refuge avec ses hommes dans l’Ouest du duché de Normandie.

 

 

 

 

Source Wilkipedia : Harald du Danemark

 

Débarquant dans la rade de Varaville il y hiverne puis remonte la Dives, s’installe à Exmes, Sées, Falaise avant de se lancer dans la conquête du Bessin et du Cotentin.

 

En 945, Louis IV à la tête de son armée, attaque les Normands. Bernard, régent du duché et d’origine danoise, l’appelle à la rescousse.  La flotte du roi Harald, venant de la région de Cherbourg, intervient. Afin d’aider le jeune duc Richard, il débarque avec ses troupes dans la rade de Varaville.

 

Avec fougue, Louis d’Outremer attaque les troupes d’Harald à son point de débarquement. Dès le premier choc Louis IV est fait prisonnier et son armée mise en déroute. Il est libéré contre une forte rançon. Ensuite le roi Harald retournera au Danemark et se réconciliera avec son fils Suénon

Pour l’anecdote…….

Harald Blatand a pour surnom Harald à la dent bleue (bla c’est bleu et tand c’est dent en vieux norrois). On suppose qu’il détient ce surnom de ses dents gâtées donc bleu gris foncé ou plus joliment par la couleur violine des myrtilles dont il est extrêmement friand.

 

En 1997, IBM, Intel, Ericsson, Nokio et Toshiba travaillent sur le développement d’une technologie permettant la communication entre appareils. En pleine recherche d’un nom pour ce projet, deux ingénieurs de chez Intel et Ericsson boivent un verre à Toronto.

 

Passionnés tous deux d’histoire, ils en viennent à parler d’un livre retraçant la vie d’Harald Blatand, le roi danois ayant unifié le Danemark, la Norvège et différentes tribus qui passaient jusque là leur temps à s’entretuer. Comme Harald Bluetooth (dent bleue), ils veulent eux aussi unir des technologies qu’ils désirent faire communiquer. Trouvant l’idée géniale, ils créent un visuel de la pierre runique où le roi Harald tient un téléphone dans sa main et un ordinateur de l’autre. L’équipe de communication décide de garder le nom de Bluetooth. Le logo représente les initiales du roi Danois. Elles s’unissent en alphabet runique pour former ce désormais incontournable symbole.