Vous êtes ici : Accueil » Histoire et patrimoine » Au fil des lieux-dits

Au fil des lieux-dits

Le Lieutenant

L’origine est latine, « locum tenens »

Il signifie « qui tient de lieu».

C’est le composé de lieu et de tenant pour devenir en 1287 luetenant.

Le Haut des Mares

L’emploi du mot mare est attesté vers 1175 chez Benoît de Saint-Maure, dans l’Estoire des Ducs de Normandie au sens de « nappe d’eau stagnante peu profonde »

Il est issu du vieux scandinave ” marr

Il se perpétue avec le norvégien « mar » qui veut dire mer, lac, zone de pêche en eau profonde.

Il a pris le sens d’« étang » en Normandie.

Il est attesté dès 1042 – 1066 dans un acte des ducs de Normandie.

La Ferme d’Osseville

On retrouve un Jacques d’Osseville en 1632 à Bavent et son fils Laurent en 1682.

On peut présumer qu’ils étaient à l’époque les propriétaires de la ferme.

La ferme d’Osseville

La Porte Viger

Viger est une forme de « Vigier ».

C’est un nom issu de l’ancien français « voyer » et du latin « vicarius » qui désigne l’officier de justice.

C’est devenu un patronyme lié à une profession.

C’est l’entrée du C3 ,menant au Hôme, peut être la limite de la seigneurie de Suhomme ,sur laquelle on retrouve le manoir de la cour de la maison et la Ferme du Hôme.

Les Grands Baux

C’est un nom d’origine toponymique.

Il signifie rocher escarpé, précipice.

Le plus connu est les Baux de Provence.

C’est aussi une redevance appelée fermage.

Les baux d’affermage sont des contrats de délégation d’exploitation.

Les Moignes

“Le moigne” est un nom de famille breton assez rare.

Il représente un sobriquet d’un homme estropié, mutilé.

Les Essiaux

C’est une digue, par laquelle le trop plein du bief prend son cours.

Il est issu du verbe issir, sortir.

La Saline

Un marais salant est appelé saline.

C’est le lieu où l’on récupère le sel par évaporation naturelle d’eau de mer.

Le littoral ,compris entre la rive droite de l’Orne et l’estuaire de la Seine ,était de longue date une contrée du sel

Les embouchures de la Dives, la Touques et la Risle formaient de larges estuaires abrités et donc propices à la récolte du sel.

On retrouve une activité salicole à l’âge du Fer et à l’époque gallo-romaine.

Au Moyen Âge, c’était un secteur fort dynamique pour l’économie.

vue aérienne de la Saline                                                                                               

La Cour de la Maison

Cour : Du latin « curtis » il donne en ancien français « cort » (ferme, exploitation agricole) (Xe siècle)

Maison : Vient du latin « mansǐo, mansiōnis, mansiōnem »

Il désigne un lieu de séjour, une demeure.

Lieu dit où se trouve le manoir ,dit « Cour de la Maison » daté du XVIe et XVIIe siècle.

 

 

manoir de la cour de la maison

L’Orme Brulé

Lieu-dit victime d’un incendie, sans doute un Orme foudroyé lors d’un orage

La Petite Cour

C’est la même origine que la cour de la maison.

Il désigne un lieu dit où se trouve une petite habitation

Le Bas des Champs

Champs vient du latin « campus ».

C’est un terrain plat cultivé.

C’est celui en en bas du manoir dit « de la cour de la maison » 

Les Quindeniers

Le denier est l’une des monnaies romaine.

C’est une pièce en argent ,d’un poids d’environ 3 à 4 g, ils apparaissent à la fin du IIIe siècle

Le « quindenier» : “quint  denier” correspond à la somme s’élevant au cinquième du prix d’une acquisition ,due au seigneur du fief en cas de revente.

Les Digotras 

En espagnol « de otras » signifie  « les autres »

La Cavée

C’est un chemin creux par exemple creusé par le passage ,comme dans un bois.

Il vient du latin cavata, de cavare (caver)

Le Pré aux Demoiselles 

Première hypothèse :

Les demoiselles sont des insectes proches des libellules appelées agrions. Dans le marais de Varaville ,on rencontre l’agrion jouvencelle et l’agrion mercure ,reconnaissables à leur couleur bleue.

libellule bleue source wilkipedia

Seconde Hypothése

A la mort de leur père, Pierre Gabriel François Le Roy de Hautemare, Aglaé et sa jeune sœur héritent de la ferme du Hôme et d’un petit pré qui prend le nom de pré aux demoiselles. Elles vendent l’ensemble de la propriété le 2 Avril 1808 à Julien Caille négociant, Jean-Baptiste Cavelier notaire et Charles François Casimir Le François.

Les Hommets

Il désigne une portion de prairie entourée d’eau ou au bord de l’eau.

C’est un toponyme issu du norrois “holm” = îlot ou petite ile.

Les Braux

Le nom de Braux est d’origine gauloise et désigne les boues.

La Cour du chemin et La Cour

Chemin menant au lieu dit la Cour.

Vue aérienne Google maps

La Hogue Jard

Le Jard est un gros gravier que l’on tire des rivières et qui sert à l’empierrement des chaussées.

Peut être que le lieu a servi à la construction de la chaussée de Varaville.

La Hogue est un toponyme fréquent avec le sens de colline, monticule, hauteur en Normandie

Hameau aux Boursiers

Boursier est un nom de famille.

Louis et Nicolas (le) Boursiers y habitent en 1882.

Jacques et jean y acquièrent une parcelle en 1861 et 1894.

Il représente un nom de métier ,désignant le marchand ou le fabricant de bourses.

vue aérienne google maps

Harcouel 

Harcouel est un nom de famille.

C’est actuellement un Haras

Le dit Postel

Postel est un nom répandu en Normandie. Il représente la forme archaïque de poteau. Ce peut être le nom d’une habitation ou le surnom d’un employé au pilori.

La cour du bac

Lieu dit correspondant à la ferme prés du bac qui permettait la traversée de la Dives vers Brucourt (au lieu-dit le bac de Varaville à Brucourt)

Vue aérienne Google maps

 

Le lieu Brulé

Lieu-dit victime d’un incendie, difficile d’en retrouver l’origine.

Peut être que le manoir en fut-il victime.

Vue aérienne Google maps

La Chaussée

Au troisième siècle les romains ,soucieux de créer des voies rapides de communication pour leurs troupes et les liaisons administratives créent une route sur élevée, sur laquelle vient buter la mer à marée haute.

Longue de 5 km, elle franchit l’estuaire de la Dives entre Varaville et la croix Kerpin.

La chaussée de Varaville est née.

Toujours présente, elle est enfouie sous des couches successives de revêtements et sert de support à la Départementale 27.

Vue aérienne Google maps

carte de Cassini

La Hogue Grassard

Ferme « en hauteur » de la famille Grassart.

C est un nom de famille.

Il est le dérivé péjoratif de gras.

C’est un sobriquet désignant une personne ayant de l’embonpoint.

La cour Hapin

Sans doute lieux dit ,situant la demeure de la famille Hapin

L’herbage du moulin

On peut imaginer qu’il y ait eut un moulin à vent dans l’herbage

exemple de moulin de l’époque source wilkipedia

Vue aérienne Google maps

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Quenolettes

Quenotte est un mot normand, de l’ancien français cane, dent.

Quenolettes veut sans doute dire petites dents.

Les Fillettes

Étymologiquement « petite fille », sans doute en rapport avec les Quenolettes, juste à coté

La cour du Louzouf

Ferme de Michel du Louzouf ,en 1602 de la seigneurie de Merville

Le 12/09/1716 Luce Lucas donne naissance à Nicolas Lucas. Il est le fils bâtard d’un domestique de M. de Louzouf à Merville.

Il est baptisé le 13 /11/1716

La Hogue

La Hogue est un toponyme fréquent avec le sens de colline, monticule, hauteur en Normandie

Bernay

C’est un thème prélatin bren- / brin- que l’on retrouve dans Brain, Brains, Brin, Brenne.

Cela correspond toujours à des régions marécageuses.

Ce nom a donc pu signifier « terrain marécageux » ou « terrain fangeux », ce qui est conforme à la situation de Bernay dans l’Eure, Brain sur Vilaine et du lieu-dit de Bernay, à Varaville.

D’autres auteurs pensent qu’il représente un homme gaulois Brennos / Brennus, passé par le latin brennacus ,qui veut dire chef.